Actualités internationales > Gérer le foncier rural en Afrique de l’ouest. Dynamiques foncières et interventions publiques
De la "divagation des champs" dans le Sahel pastoral sénégalais aux dynamiques foncières du Cameroun anglophone, de la gestion des ressources halieutiques au Mali aux marchés fonciers péri-urbains au Ghana, cet ouvrage témoigne tant de la grande diversité des situations foncières et des histoires sociopolitiques que de la vitalité de la recherche foncière africaine.
Répondant à une volonté de décloisonnement régional des débats sur le foncier et la gestion des ressources naturelles, il permet une mise en perspective des trajectoires des pays francophones et anglophones, qui révèle, au-delà de traditions juridiques différentes, la prégnance des enjeux politiques et économiques du foncier.
A travers des coups de projecteurs sur les politiques, les jeux d’acteurs, les démarches d’intervention, les innovations sociales et organisationnelles, les textes réunis ici contribuent à clarifier les diagnostics et à dessiner en filigrane les conditions politiques, juridiques et institutionnelles d’une gestion effective des terres et des ressources, fondée sur une articulation des modes de régulation coutumiers et étatiques.
Cet ouvrage est issu du séminaire de Gorée, qui a réuni une vingtaine de chercheurs et d’experts d’Afrique de l’ouest francophone et anglophone, dans le cadre du plan d’action "Foncier rural, ressources renouvelables et développement" de la Coopération française et de l’initiative franco-britannique sur le foncier. (Résumé d’auteur)

Mots-clés : gestion fonciere ; ressource fonciere ; politique fonciere ; gestion des ressources ; zone rurale ; propriete fonciere ; afrique occidentale ;

Thématique : Economie et politique foncières

http://publications.cirad.fr/une_notice.php?dk=476438

     
 
Inscrivez vous à la newsletter :  
Inscription
Désinscription
 

Questions

Non, à l’heure actuelle, il n’existe pas de formulaire de contrat type de gardiennage des animaux. Néanmoins, le gardiennage doit être régi au minimum par un contrat verbal conclu en présence d’au moins deux témoins. Le contrat de gardiennage doit impérativement prévoir les responsabilités individuelles des parties et les conditions de rémunération.
Il est souhaitable à l’avenir que les Commissions foncières établissent un formulaire type en fonction des contingences locales.
(Référence juridique : (...)

 

Liens