Est-ce que l’interdiction de coupe d’arbres peut être appliquée aux arbres plantés par le propriétaire lui-même ?

Oui. Le principe
de base est que tout citoyen se doit de contribuer à la préservation de
l’environnement. Ainsi, toute personne est tenue de préserver les arbres par
souci de respect à l’environnement, même sur un champ privé. Selon les articles
2 et 5 de la loi n° 2004-040 portant régime forestier et l’article 72 de
l’ordonnance n° 93-015 portant principes d’orientation du Code Rural, on ne
peut couper son propre arbre que sous certaines conditions bien précises, à
savoir :

  • En respectant
    des techniques de coupe pour ne pas détruire l’arbre ;
  • En plantant
    au moins une quantité équivalente d’arbres à celle qui serait prélevée du
    fait de la coupe autorisée.

En outre, certaines espèces d’arbres sont
protégées : leur propriétaire ne peut donc pas les couper. La notion de
propriété sur un arbre est donc relative.

(Référence juridique : articles 2, 5, 34 et 35 de la loi n°
2004-040 portant régime forestier au Niger et article 72 de l’ordonnance
n° 93-015 du 2 mars 1993 fixant les principes d’orientation du Code Rural)