A quoi servent les fourrières ?

La fourrière est un service public de police rurale destinée à sécuriser les animaux :

  • Errants ou égarés, pour prévenir tous risques de nuisance liés à leur présence en dehors du parcours qui leur est traditionnellement réservé ;
  • Ayant commis des dégâts et dont le propriétaire n’est pas connu ;
  • Saisis.

Dans le cas particulier des dégâts champêtres, les animaux ne doivent pas être mis en fourrière si leur propriétaire est connu.

(Référence juridique : article 46 de l’ordonnance n° 2010-029 du 20 mai 2010 relative au pastoralisme)