ACTIVITES > Région de Dosso > Installation de la Commission foncière départementale de Tibiri

Le mercredi 23 janvier 2013, s’est déroulée à Tibiri la cérémonie officielle d’installation de la Cofodép de Tibiri. Le département de Tibiri est le premier des 27 nouveaux départements du Niger à être doté d’une Commission foncière départementale.

La cérémonie officielle d’installation a été présidée par le Gouverneur de la Région de Dosso M. Amadou BABALE. Etaient présents :

  • Le Président du Conseil Régional de Dosso,
  • Le Secrétaire Général Adjoint de la région de Dosso,
  • Le Secrétaire Général de la Préfecture de Doutchi,
  • Tous les maires du Département de Tibiri,
  • Tous les Chefs de cantons et de groupements du département de Tibiri,
  • Les Responsables des Forces de Défenses et de Sécurité de la Région de Dosso,
  • Les membres du SPR de Dosso,
  • Le Coordonnateur du PAMED II et ses collaborateurs,
  • Le SP de la Cofodép de Doutchi et les membres de la Cofodép de Tibiri.

La mise en place de la Cofodép de Tibiri a été financée par le Programme d’Appui à la mise en Place des Entités Décentralisées dans la Région de Dosso Phase 2 (PAMED2). Une formation de base de la Cofodép a suivi la mise en place de cette Cofodép, formation au cours de laquelle ont été présentés le fondement de la politique foncière nigérienne, le dispositif juridique, le dispositif institutionnel, l’élaboration du plan d’action et du règlement intérieur de la Cofodep.

La Cofodép deTibiri a été aussi équipé par le même programme.

Enfin, il faut noter que les deux autres nouveaux départements de la région de Dosso (Dioundou et Falmey), seront aussi dotés dans les jours à venir de leur Cofodep avec respectivement l’appui du Programme d’Appui au Secteur de l’Elevage (PASEL) et de Luxdév.

     
 
Inscrivez vous à la newsletter :  
Inscription
Désinscription
 

Questions

L’eau peut avoir différents statuts. Font partie du domaine public naturel de l’Etat : • Les eaux de surface telles que : les cours d’eau permanents ou non, flottables ou non, navigables ou non, les lacs, les étangs et toute autre source ayant un caractère permanent ou temporaire dans la limite des plus hautes eaux avant débordement ainsi qu’une bande de 25 mètres au-delà de cette limite ; • Les nappes d’eau souterraine ; • Les sources thermo-minérales. Font partie du domaine public artificiel de l’Etat (...)

 

Liens